Errances

 

Je vais à l’atelier et je me retrouve face à moi ; je traduis mes rêves, mes sentiments, mes contradictions apolloniennes et dionysiaques, mes errances. La peinture est une aventure menant à un monde inconnu. Ce monde de l’imaginaire, dépourvu de contraintes et violemment opposé au sens commun. Il faut quitter la vallée ; échapper au confort, à la vacuité de la vie ; Plus de téléphone portable, plus de télévision, Je quitte ce monde triste, douloureux, paralysé et m’engage sur les pans de la montagne pour dépasser les nuages.

. Marquer cette page.